APEMH



Rapport d'activités 2018-2019



  

 

L’APEMH face aux défis actuels

Romain Kraemer l’a dit dans ses « Regards sur l’avenir de l’APEMH » : « Après 50 ans d’activité il ne faut surtout pas baisser les bras ! Malgré tout ce qui a été réalisé il faut rester lucide, car il reste toujours des améliorations et des perfectionnements à apporter à ce qui existe déjà ! »

 

 

En effet, l’année passée nous avons renforcé nos efforts afin de finaliser notre approche actuelle, celle de garantir une qualité de vie optimale à nos usagers à travers l’offre d’un accompagnement adéquat des personnes en situation de handicap intellectuel tout au long de leur vie, couvrant par conséquent les 3 phases décisives de l’enfance, de l’âge adulte, respectivement du troisième âge.

 

Si, concernant la première phase, nous avons élargi notre offre par la création du Service d’education et d’accueil inclusif « Kokopelli » à Bettembourg et l’ouverture proche du même Service à Differdange, si, pour la 2e phase nous avons accumulé les projets d’élargissement de nos structures de formation et travail (mise en route de la 2e phase du projet Limpach, agrandissement de l’Atelier Hosingen, restructuration du domaine agricole Bettange…), respectivement de nos structures de logement (projets de construction en vue à Esch-Nossbierg, Oberkorn, Naizen et Houschterdéckt…), nous nous voyons amenés à nous préoccuper de plus en plus de la dernière phase de vie de nos usagers.

 

Ces dernières années l’espérance de vie des personnes en situation de handicap a augmenté de façon significative, grâce aux avancées de la médecine, mais aussi du perfectionnement de l’accompagnement. Si cette augmentation de l’espérance de vie marque certes une évolution réjouissante, elle suscite néanmoins de nouvelles interrogations : Que signifie « vieillir » pour la personne en situation de handicap et pour ses proches, quelles sont les évolutions de ses besoins, comment les institutions peuvent-elles réagir aux nouveaux besoins suite à l’arrivée en âge : régression hygiénique, perte d’autonomie dans les actes ordinaires de la vie, dégradation de l’état de santé ?

 

Surtout la dimension sanitaire du vieillissement nous semble essentielle et demande des adaptations de l’accompagnement des personnes concernées qui rendent nécessaires des formations spécifiques du personnel encadrant.

 

Les besoins des personnes en situation de handicap vieillissantes varient selon leur âge, leur état de santé et aussi selon leurs habitudes de vie ultérieure, ce qui demande la mise en place de réponses diversifiées et la définition de solutions individuelles dans le cadre du projet de vie des personnes concernées.

 

Voilà une stratégie poursuivie par l’APEMH depuis au moins 25 ans déjà. Je ne rappelle que la création d’un premier groupe d’habitation pour séniors au Nossbierg (Haus Senior 1) suivi par d’autres modèles d’habitation adaptée aux besoins des personnes vieillissantes.

 

Cependant la demande actuelle en rapide croissance rend nécessaire de replacer cette stratégie et les réflexions y adhérentes au centre de nos préoccupations futures !

 

 

 

Roland ANEN
Président de la Fondation APEMH

 

 

APEMH - Rapport d'activités 2018-2019

APEMH - Bericht 2018-2019 in Leichter Sprache

 
Bande Bande